L’insuffisance rénale aïgue

L’insuffisance rénale aïgue (description)

insuffisance rénale aïgue

Les propriétaires nous rapportent l’ingestion de toxiques comme l’ethylène glycol (antigel ou liquide de refroidissement pour voiture) ou des aminoglycosides (classe d’antibiotiques), ou du lys, ou des raisons frais ou secs, ou des médicaments comme des AINS ( anti inflammatoires).

D’autres propriétaires nous rapportent une promenade en forêt  ou une exposition à des eaux stagnantes (contact avec des urines de rat et contamination par la leptospirose).

L’insuffisance rénale aïgue: Ce que nous décrivent les propriétaires

Les grands symptômes décrits  sont en général des la léthargie, des vomissements répétés ,de la diarrhée ou de l’anorexie (l’animal ne mange plus)

 

L’insuffisance rénale aïgue: Ce que peut voir le vétérinaire

-un état léthargique

-de la tachycardie (augmentation du rythme cardiaque)

-des muqueuses sèches ou des globes oculaires enfoncés (en cas de déshydratation sévère)

-la diurèse (production d’urine) peut être augmentée, diminuée  ou nulle

 

L’insuffisance rénale aïgue: Les examens complémentaires utiles

-examen hématologique et biochimiques : principal examen de diagnostic

-L’examen cytobactériologiques  des urines et antibiogramme : uniquement possible si l’animal urine ! Cet examen peut mettre en évidence une infection des reins (pyélonéphrite)

-parfois présence de sang dans les urines ;parfois présence de cellules de défences immunitaires de façon non normale

-radiographie et échographie : voir les reins et leur forme, leur taille ,l’aspect du tissu- voir la vessie : parfois rupture de vessie

 

L’insuffisance rénale aïgue: Principe du traitement        

-Fluidothérapie (mettre l’animal sous perfusion) pour le réhydrater et « faire fonctionner » le rein.

-Traitement des affections sous jacentes (ex : intoxication à l’antigel, ou encore pour la leptospirose)

-utilisation de diurétiques si la diurèse ne suit pas une fluidothérapie intense.

-Antibiothérapie : lorsque les examens d’urines ont révélé une infection des reins

-Hémodialyse : celle-ci doit être envisagée précocement lors d’insuffisance rénale aigu. Il faut préciser que cette option doit être clairement discutée avec les propriétaires dans la mesure où peut  de centres en Europe réalisent ce traitement mais aussi la lourdeur de celui-ci à subir pour l’animal à plus ou moins long terme, sans parler du coût financier important. Notez que si la fluidothérapie initiale a corrigé la volémie mais n’a pas permis le rétablissement de la diurèse (l’animal n’urine pas),l’animal est alors référé vers un centre équipé pour l’hémodialyse.

 

L’insuffisance rénale aïgue: Le pronostic

-sombre si l’animal n’urine pas malgré le traitement entrepris

-meilleur si l’animal après correction de la volémie se remet à uriner

-si la dialyse est nécessaire, le pronostic est aggravé

www.sosveterinaires.be

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*