Reproduction du chat et du chien

Reproduction du chat et du chien

Reproduction du chat et du chien: Les chaleurs félines et canines

Les périodes de chaleurs ne surviennent pas qu’en été… Du moins, pour les chattes et les chiennes qui ne sont pas stérilisées! Pour les gens qui ne sont pas familiers avec les notions de reproduction féline et canine, sachez qu’il existe des différences notables entre les deux espèces.

Reproduction du chat et du chien: Chez la chatte

Reproduction du chat et du chien

En général, les premières chaleurs de la chatte surviennent vers l’âge de 7 à 9 mois et coïncident avec l’accroissement de l’ensoleillement. Mais elles suivent aussi un rythme saisonnier : deux ou trois cycles au printemps (vers mars-avril), puis de nouveau en été (juin-juillet). À l’occasion, une troisième période survient à l’automne. Chaque période de chaleurs a une durée d’environ trois semaines au cours desquelles la femelle est fécondable pendant 6 à 10 jours. C’est pourquoi la chatte est considérée comme une polyoestrienne saisonnière (plusieurs périodes de chaleurs avec quelques jours de répit).

Au moment des chaleurs — que l’on appelle oestrus —, la chatte se montre encore plus câline, se frotte sur les pieds de table ou de chaises et parfois sur vos jambes. Elle peut se rouler par terre, relever le derrière, présenter des signes de nervosité et d’impatience, refuser de manger et même uriner par terre. Au plus fort, elle ne voudra plus dormir et miaulera de désespoir pour attirer le mâle qui viendra la délivrer.

En effet, les chattes ovulent uniquement après l’accouplement. Ce qui explique le retour des chaleurs après une courte période de repos. L’accouplement est la seule solution pour mettre fin à ce « supplice ».

Reproduction du chat et du chien

Reproduction du chat et du chien: Chez la chienne

Reproduction du chat et du chien
La chienne présente un cycle sexuel que l’on appelle mono-oestrien, c’est-à-dire qu’elle a un ou deux cycles ovulatoires par année, séparés par des intervalles de repos sexuel relativement longs d’environ six mois. Les fameuses chaleurs se divisent en deux phases : le pro-oestrus et l’oestrus.

  • La première phase, le pro-oestrus, dure entre 7 et 11 jours. Lors de cette période, la vulve devient oedémateuse (enflée) et l’on observe des pertes vulvaires sanguines plus ou moins abondantes. À ce moment, même si les femelles se montrent très intéressées, elles résistent à l’avance des mâles.
  • La deuxième phase, l’oestrus, dure environ 8 à 10 jours. C’est lors de cette période que l’accouplement se produit, car les femelles sont alors réceptives. Pour déterminer à quel moment l’ovulation est la plus propice à l’accouplement, il faut savoir que le premier jour des chaleurs correspond au premier jour des saignements. Ainsi, il est facile de déterminer que l’ovulation survient en moyenne vers le 13e jour, avec un écart de plus ou moins deux jours.

Reproduction du chat et du chien: vous envisagez la stérilisation ?

Vous avez un chien ou un chat à la maison et vous hésitez ou avez des inquiétudes au sujet de la stérilisation. Voici une revue qui répondra à vos questions.

Avantage de la stérilisation :
1- Chat : Les chats non castrés, à la puberté, vont souvent marquer leur territoire, ce qui signifie uriner à des endroits non désirés. L’odeur de l’urine devient plus forte après la puberté afin d’attirer les femelles. Votre chat va probablement fuguer pour se reproduire si vous ne lui donnez pas déjà l’autorisation. Un chat peut se reproduire avec plusieurs femelles dans la même journée. Ainsi il augmente le nombre de portées qui vont finir à la SPCA ou au Berger blanc sans famille. Votre chat va aussi être à risque d’attraper le FIV (sida des chats) ou la leucémie. Ces 2 virus se transmettent par bataille pour le territoire ou par relation sexuelle. Ces deux virus sont mortels et il n’existe à ce jour aucun traitement efficace. Par contre, des vaccins peuvent être donnés en prévention pour diminuer les risques d’attraper ces virus (voir votre vétérinaire pour plus d’information). Les chats non castrés vont se battre d’avantage pour leur territoire, ce qui occasionne des blessures ou des infections qui peuvent être grave.

2-Chatte : Les chattes, suite à leur puberté, vers 6-12 mois, commencent leur chaleur. Les symptômes sont : très affectueuse pour ne pas dire trop affectueuse, le postérieur en l’air, se frotte sur tout et vocalise (c’est a dire miaulent de façon persistante et dérangeante durant des heures). Ces chaleurs sont en continues durant tout le printemps et l’été. Elles ont aussi un instinct de reproduction très fort, ce qui leur donne l’envie de fuguer. Aussitôt à l’extérieur, il y aura accouplement. Une chatte peut avoir une portée qui va de 1 à 8 chattons (moyenne de 3-5) à tous les 2 à 3 mois. Trouver une famille à tous ses chattons est très difficile. Ils se retrouveront sans doute sans famille à la SPCA ou au Berger blanc. Une chatte qui n’a pas été stérilisé avant sa première chaleur a environ mille fois plus de chance de développer un cancer des glandes mammaires. Voilà la principale raison pour laquelle c’est important de stériliser votre chatte avant sa première chaleur soit vers 4 à 6 mois. Les chattes qui ne sont pas stérilisé risque aussi de développer un pyomètre. Ce dernier est une infection sévère de l’utérus (l’utérus se rempli de pus) qui peut être mortel s’il n’est pas traité à temps. Les symptômes peuvent être : du sang qui coulent de la vulve, le ventre qui grossit rapidement, de l’anorexie, des vomissements, être amorphe ainsi que boire et uriner d’avantage. Le traitement consiste à la stérilisation d’urgence avec hospitalisation et traitement d’antibiotique intraveineux.

3- Chien : Le premier signe de puberté chez les chiens mâles est souvent le lever de la patte pour uriner. C’est ainsi qu’il commence à marquer son territoire. Donc, lors des promenades, votre chien va laisser sa trace sur presque tous les objets qu’il va rencontrer. Certains chiens, vont même marquer leur territoire dans la maison. La castration faite avant la puberté élimine ce comportement de marquage. Par contre, la castration aura moins d’effet si le comportement est déjà présent. Les mâles non castrés vont avoir tendance à « zigner » d’avantage et peuvent aussi avoir des éjaculations sur des objets. Ils ont un instinct de reproduction très fort et vont ainsi avoir tendance à se sauver davantage. Les mâles non castrés sont beaucoup plus sujet à certaines maladies comme des prostatites ou de l’hyperplasie prostatique. Ces conditions peuvent occasionner de la difficulté à uriner ou du sang dans l’urine.

Chienne : Suite à leur puberté, les chiennes ont des menstruations environs aux 6 mois. Ces menstruations durent en moyenne deux semaines, ce qui occasionne des taches de sang un peu partout dans la maison. Une couche peut être mise durant cette période pour éviter les dégâts. Les chiennes non stérilisées AVANT LA PREMIÈRE CHALEUR, ont aussi environ 1000 fois plus de risque de développer une tumeur mammaire. La stérilisation doit absolument être faite avant la première chaleur, sinon la stérilisation ne diminuera pas les risques de tumeur mammaire. Les chiennes non opérées de plus de 4 à 5 ans deviennent à risque de développer un pyomètre (l’utérus se rempli de pus et peut devenir jusqu’à 50 fois plus gros). Cette condition est fréquente et la prédominance augmente avec l’âge. Les symptômes sont : écoulement purulent et nauséabond abondant, grossissement rapide du ventre, vomissement, anorexie, uriner et boire davantage. Un pyomètre peut être mortel s’il n’est pas traité à temps. Le traitement consiste en une ovario-hystérectomie (stérilisation, voir image 1) avec hospitalisation et antibiotique par voie intraveineuse.

Reproduction du chat et du chien

Inconvénient de la stérilisation :
Lors de toute intervention chirurgicale sous anesthésie, il y a un risque de complication (qui peuvent être mortel). Le risque est très minime si de bonnes précautions sont prises avant l’anesthésie. Les précautions consistent en un bon examen de santé (auscultation cardiaque, température, palpation abdominal, diamètre des ganglions etc.) afin de s’assurer que votre animal n’a pas de malformation ou de maladie pouvant nuire à l’anesthésie. Un bilan sanguin est aussi recommandé avant l’anesthésie afin de vérifier la fonction des organes internes comme le foie et les reins qui devront travailler plus fort pour transformer et éliminer les drogues administrées. Si l’examen et les prises de sang sont normaux, les risques anesthésiques sont extrêmement minimes. Les animaux stérilisés ont un peu plus tendance à l’embonpoint. C’est pour cette raison qu’il faut diminuer la quantité de nourriture administrée quotidiennement d’environ 10-15 % suite à la stérilisation.

Quand faire stériliser :
La stérilisation doit se faire avant la puberté. La puberté se produit en général entre 6 et 12 mois. Donc la stérilisation est conseillée vers l’âge de 5 à 6 mois.

Les détails de la stérilisation :
Castration : La castration consiste en une petite incision (au niveau du scrotum pour le chat et juste crânialement au scrotum pour le chien) cutanée. Par la suite, un testicule est dégagé et ligaturé au niveau de son canal (vasculaire et déférent). Il est ensuite coupé au-dessus de la ligature et le testicule est ainsi enlevé (voir l’image 2). La même chose est effectuée avec l’autre testicule. Pour le chat, il n’y a aucun point de suture sur la peau. Par contre, pour le chien, la plaie cutanée est refermée avec des points de suture.

Ovario-hystérectomie (stérilisation pour la femelle) : La peau, les tissus sous-cutanés et la paroi abdominale sont incisés sur la ligne blanche (la ligne médiale au ventre). L’utérus (au niveau du corps de l’utérus) et les pédicules ovariens sont ligaturés et enlevé. La paroi abdominale, le gras sous-cutané et la peau sont ensuite refermés.

Suite à la stérilisation, votre animal doit être gardé au repos pour 10 à 14 jours. La plaie doit être vérifiée tous les jours afin de s’assurer qu’il n’y a pas de signes d’enflure, de rougeur ou d’écoulement. Vous devez aussi vous assurer que votre animal ne lèche pas la plaie pour ne pas nuire à la guérison et favoriser l’infection. Si tel est le cas, un collier ou une crème devra être prescrit.

J’espère que cet article vous a éclairé sur la stérilisation. Si vous avez d’autres questions, vous pouvez vous adresser à votre vétérinaire.

Reproduction du chat et du chien

www.veterinaires.brussels

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*