Le pyomètre

Le pyomètre

 

Le pyomètre ou « complexe pyomètre/hyperplasie glandulokystique de l’endomètre » est une affection particulièrement fréquente chez la chienne. Consécutif à un dysfonctionnement du métabolisme de la progestérone, il est observé pendant la phase lutéale du cycle sexuel de la chienne et caractérisé par la présence de pus en grande quantité dans la lumière utérine. La symptomatologie n’étant pas univoque, des examens complémentaires sont nécessaires pour confirmer le diagnostic qui doit être établi précocement pour prétendre obtenir la guérison. L’évolution est en effet rapide et de très mauvais pronostic. Le traitement classique est l’ovariohystérectomie. Il s’agit bien d’une urgence vétérinaire


Le pyomètre: Définitions du dictionnaire relatives

 

Un pyomètre est une accumulation de pus dans l’utérus. C’est une affection fréquente chez les chiennes intactes âgées de plus de 6 ans. Elle est parfois provoquée par l’utilisation de médicaments contraceptifs (progestagènes) ou œstrogènes. Elle apparaît généralement 3 à 8 semaines après la fin des chaleurs. La chienne est abattue et perd l’appétit. Elle boit et urine beaucoup. Elle présente souvent de la diarrhée et des vomissements. En l’absence de traitement, la maladie se complique par une septicémie ou une peritonite. Les signes extérieurs varient en fonction de l’état du col de l’utérus (partie étroite de l’utérus reliant l’utérus au vagin).

Le pyomètre: diagnostic

Si le col est fermé (pyomètre fermé) : aucun écoulement vulvaire n’est visible. La chienne a un abdomen distendu. Il s’agit d’une condition sévère qui doit être traitée très rapidement.

S’il est ouvert (pyomètre ouvert) : le pus coule au niveau de la vulve.

Une radiographie peut être utile pour démontrer une augmentation de la taille de l’utérus. L’échographie permet de voir l’accumulation de pus dans l’utérus.

Le pyomètre

 

Le pyomètre: traitement

Le traitement antibiotique seul est insuffisant. Il faut lui préférer l’ablation de l’utérus et des ovaires (ovariohystérectomie). Le pronostic est toujours grave, surtout si les reins sont atteints.

http://www.fregis.com/infos_sante_pathologie_chien_detail.php?entree=&mod=patho&id=95

Le pyomètre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*