Les intoxications chez les animaux

Les intoxications chez les animaux

Les cas d’intoxication chez les carnivores

Dans le cadre de notre service de garde vétérinaire à Bruxelles ,nous remarquons que le risque d’un empoisonnement est toujours présent. Lorsque vous soupçonnez un empoisonnement, surtout quand il y a la possibilité d’un accès à une substance toxique, une intervention rapide est essentielle pour minimiser le risque de préjudice grave. En cas de doute, appelez notre service de garde vétérinaire à Bruxelles pour obtenir des conseils, mais surtout, prenez garde à l’entreposage des matières potentiellement nocives. Ne donnez pas de médicaments ou n’essayez de faire vomir, sauf instruction contraire d’un vétérinaire.

Si vous ne pouvez pas prendre la substance suspectée, notez le contenu, le fabricant et les numéros de téléphone.


Intoxication par Inhalation

Si vous soupçonnez que votre animal ait inhalé, absorbé ou ingéré quelque chose de toxique N’ATTENDEZ PAS l’apparition des symptômes. Appelez immédiatement un vétérinaire .Si vous ne pouvez pas prendre la substance suspectée, notez le contenu, le fabricant et les numéros de téléphone figurant sur l’emballage.

Autres Intoxications

Si vous voyez votre chat manger quelque chose que vous soupçonnez être toxique, ne tentez pas de le faire vomir. Emmenez votre chat chez le vétérinaire avec l’ échantillon de la plante ou encore mieux une étiquette d’usine.

Si vous soupçonnez que votre chat a été empoisonné il est important de pouvoir identifier le poison. Si vous le pouvez, mettez tout ce que votre chat a vomi ou mâché dans un sachet. En cas d’ingestion accidentelle de mort aux rats, appelez immédiatement notre service de garde vétérinaire, même si votre chien ou votre chat ne montre aucun signe évident d’empoisonnement. Essayez, si possible, d’apporter le contenant du poison au cabinet vétérinaire afin de déterminer la toxine spécifique et ainsi lui fournir le meilleur traitement. La plupart des cas suspectés d’empoisonnement malveillant ne le sont pas réellement. La proximité d’insectes, d’animaux morts et des plantes toxiques, engendre de nombreux cas d’intoxication possible, dont l’agent réel est inconnu.

Une variété d’articles ménagers peuvent être toxiques pour les chats, tel que les plantes, les aliments, les herbicides, les pesticides, la mort aux rats, les médicaments, les métaux et les produits de nettoyage. Apprenez comment protéger votre chat contre ces dangers et informez-vous de ce qu’il faut faire si vous pensez que votre chat est empoisonné.

Les pyréthrines sont des agents insecticides actifs dérivés des fleurs de pyrèthre. Les pyréthrinoïdes sont des versions synthétiques de ces agents avec une meilleure efficacité et la stabilité est moins toxique que leurs homologues naturels..

Le vomissement peut être conseillé, mais toujours se renseigner auparavant, auprès d’un vétérinaire ou du Centre National anti-poison (Tél : 070 245 245). Avec les substances caustiques il peut être approprié d’administrer du lait, mais cela doit être décidé au cas par cas.

Chaque fois que vous soupçonnez une intoxication, appelez votre vétérinaire dès que possible. Les symptômes de certains poisons ne seront visibles que 24h à 72 heures après l’ingestion..

Il est important de se rappeler que la plupart des cas d’intoxication aiguë peuvent causer des problèmes irréversibles. L’intoxication chronique peut aussi se présenter, et s’avère souvent encore plus difficile à reconnaître et à traiter.

On confond souvent ces signes d’intoxication avec de maladies comme la pancréatite, la gastro-entérite aiguë, le diabète ou des maladies rénales.

Le traitement consiste à des soins symptomatiques certains chats peuvent avoir besoin de perfusions intraveineuses.

 

Les intoxications chez les animaux: les intoxications chimiques

 

Intoxication par le Plomb

Il est important de nous prévenir si vous soupçonnez une intoxication par le plomb de façon a ce que l’on puisse immédiatement prescrire des tests spécifiques. « .

Intoxication par l’Antigel

L’empoisonnement du chat peut se produire après que le chat ait marché dans de l’antigel et qu’il se soit léché les pattes. Une cuillère à café d’antigel est suffisante pour causer la mort chez les chats et une cuillère à soupe pour chiens. Tout animal ayant ingère de l’antigel doit être emmené immédiatement soit dans notre service d’urgence soit chez votre vétérinaire avec la substance suspecte. Les premiers signes d’intoxication à l’antigel ne sont spécifiques.
les intoxications chez les animaux

Intoxication par mort aux Rats

La mort aux rats a une action anticoagulante et peut provoquer des hémorragies internes fatales. Le diagnostique se base sur les signes cliniques ainsi que sur les résultats de laboratoire. En cas d’hémorragies appelez notre service de garde à Bruxelles Nous sommes atteignable 24 h/24. Il faut administrer l’antidote qui est la vitamine K. La vitamine K1 est une forme naturelle de vitamine K que l’on trouve dans les plantes et qui est absorbée sur le plan nutritionnel. Son nom technique est « phylloquinone. La vitamine K2 (ménaquinone») est aussi naturelle, elle est produite par une bactérie intestinale, mais apparemment pas en quantité suffisante pour contrer l’effet de la mort aux rats.

les intoxications chez les animaux

Les intoxications chez les animaux: Intoxications alimentaires

Dans le cas où l’on soupçonne les chats d’intoxication alimentaire, il faut emmener l’animal à au cabinet vétérinaire le plus tôt possible. Notre service d’urgence vétérinaire est atteignable 24 h/24. Le lavage d’estomac et des fluides IV peuvent réduire la gravité des effets de la toxine bactérienne.

L’intoxication au chocolat est fréquente (voir notre page spéciale)

Les intoxications chez les animaux: les intoxications médicamenteuses

Les anti-inflammatoires à destination humaine sont très souvent utilisés par les propriétaires en cas de petit bobo de leur compagnie. Attention, ceux ci peuvent s’avérer très toxiques voir mortelles. Nous citerons ci-dessous, les principaux mais bien d’autres sont tout aussi nocifs (kétoprofène, …).

Nous ne développerons pas la toxicité des psychotropes et neuroleptiques.

L’acide acétylsalicylique (ASPIRINE)

Les quantités d’acide acétylsalicylique ingérées dépendent des présentations, sachant que les formes les plus utilisées sont les comprimés dosés à 330, 500 et 1000 mg.

Les doses ingérées en une prise par les chiens et chats varient de 175 mg/kg à 1200 mg/kg. Dans la littérature, elles s’échelonnent en moyenne entre 50 et 200 mg/kg, ce qui correspond à 2 à 8 fois la dose thérapeutique vétérinaire conseillée.

Chez le Chien, la limite toxique se situe à 50 mg/kg où on voit apparaître des signes de toxicité digestive. Chez le Chat, 33 mg/kg/jour ont suffi pour provoquer une anorexie partielle et un abattement après la première dose, et des vomissements dès la quatrième dose.

Ibuprofène

les intoxications chez les animaux
Les doses ingérées vont de 200 mg/kg (10 à 20 fois la dose thérapeutique) à 1200 mg/kg (60 à 120 fois la dose thérapeutique). Selon les études, on trouve des dose ingérées ayant provoqué des symptômes qui vont de 10 mg/kg à 1600 mg/kg ou encore de 42 à 175 mg/kg. Un cas d’intoxication aiguë par l’ibuprofène chez un furet a été décrit par Cathers et al en 2000. L’animal a ingéré un comprimé de 500 mg d’ibuprofène, ce qui correspond à une dose de 347 mg/kg.

Cependant, en règle générale, une seule ingestion d’une dose de 70 mg/kg d’ibuprofène ne provoque pas de symptômes. C’est à partir de 100 mg/kg chez le Chien et 50 mg/kg chez le chat.

Dans l’intoxication aiguë par l’ibuprofène chez le Chien, pour une dose de 100 à 125 mg/kg, on observe d’abord uniquement une atteinte digestive (vomissements, diarrhée, douleur abdominale, anorexie).

A partir de 175 à 200 mg/kg, les reins commencent à être touchés (P.U.P.D, oligurie, urémie, hyperkaliémie), une insuffisance rénale aiguë due à l’ischémie apparaît.

Après 400 à 500 mg/kg, on observe en plus une atteinte du cerveau avec convulsions, coma, ataxie, incoordination et apparition d’un état de choc .

Paracétamol (Doliprane, Efferalgan)

les intoxications chez les animaux
Il y a deux circonstances majeures d’intoxication par le paracétamol chez l’animal :

– soit par automédication, c’est le propriétaire lui-même qui administre le ou les

comprimé(s) à son animal en voulant le soigner (lors de douleur, de fièvre…) comme il l’aurait fait pour lui ou pour l’un de ses enfants ; il s’agit le plus souvent d’un chat.

– soit par ingestion accidentelle de comprimés lors du jeu avec la boîte ce qui arrive plus souvent aux chiens et plus particulièrement aux chiots.

En pratique, les doses ingérées lors d’intoxications animales oscillent le plus souvent entre 125 et 1000 mg en une ou plusieurs fois ce qui correspond aux dosages des présentations à usage humain du commerce. Le C.A.P.A.A rapporte une dose ingérée d’environ 100 mg/kg chez le Chien.

Chez l’Homme, la dose toxique est de 5 à 10 g chez l’adulte et de 100 mg/kg chez l’enfant mais il faut noter que les cas graves ne surviennent habituellement que pour des doses allant de 10 à 15 g en une prise chez l’adulte.

Chez l’Animal, les doses toxiques sont plus faibles. Les différents cas d’intoxications accidentels ou expérimentaux montrent que les présentations commercialisées pour l’Homme et administrées aux animaux aboutissent souvent à une intoxication aiguë et parfois à la mort, en particulier dans l’espèce féline. Ainsi c’est dans cette espèce que l’on observe les doses toxiques les plus faibles ;

Le Chien, beaucoup moins sensible, supporte des posologies de 45 mg/kg/jour (15 mg/kg 3 fois par jour) sans effet défavorable et ne présenterait de signes d’intoxication aiguë qu’à partir de 200 mg/kg. Ces doses toxiques sont voisines de celles à l’origine de l’effet hépatotoxique chez l’Homme.

Hépatotoxicité et atteinte sanguine sont présentes mais c’est l’atteinte du foie qui est la plus précoce.

A des doses comprises entre 200 et 500 mg/kg, l’anorexie,l’abattement, les douleurs abdominales, la diarrhée et les vomissements observés peuvent être attribués à la toxicité hépatique.

A 500 mg/kg apparaissent des signes cliniques proches de ceux du Chat avec oedème de la face, du cou, de la poitrine et des membres, cyanose et coloration brun foncé des urines. La méthémoglobinémie est alors importante puisqu’elle atteint 50 % en 4 heures ; l’animal peut cependant guérir sans traitement.

Au dessus de 500 mg/kg, la mort peut survenir sans modifications des paramètres hépatiques sanguins.

A 1 g/kg, l’animal est inconscient et cyanosé en quelques heures et meurt dans les 12 heures après l’ingestion.

Les intoxications chez les animaux: Intoxications par les plantes

En règle générale, toutes les plantes qui ont une sève laiteuse sont toxiques pour les chats.

Parfois, un chat n’a même pas ingéré la plante, mais a eu un contact cutané qui peut provoquer des dermatites.

Parfois, quand un chat ingère une plante toxique, il peut avoir de l’écume à la bouche ou une hypersalivation suivie par une envie de boire beaucoup d’eau. Leur bouche peut devenir rouge et irritée.

La plupart des chats ont aussi des irritations gastro-intestinale qui provoquent des vomissements.mais la consommation des plantes causes également des insuffisance rénales sévères

Plusieurs plantes d’intérieur peuvent causer de graves problèmes chez les chats. Vous devez vous assurer de gardez vos plantes hors de la portée des chats. Par exemple, les chrysanthèmes, les poinsettias peuvent toutes provoquer des réactions chez les chats.

Hortensia Très toxique
Contient une toxine semblable au cyanure, un poison à action très rapide qui cause l’asphyxie et d’autres symptômes y compris la mort.

les intoxications chez les animaux

Houx Modérément toxique
Cette plante ornementale est très courante à la période des fêtes; son ingestion cause surtout des troubles digestifs et de l’abattement. Cette plante a certains éléments en commun avec le chocolat (caféine et théobromine).

Laurier rose Très toxique
Une quantité minime de cette plante peut causer la mort. Toutes les parties de la plante sont très toxiques et peuvent produire une irritation du système digestif, des vomissements et de la diarrhée, de l’arythmie, de l’apathie et, souvent, la mort. Les feuilles fraîches sont amères, mais celles qui sont fanées ou mortes ont un goût moins prononcé; elles demeurent très toxiques une fois qu’elles ont séché.

les intoxications chez les animaux

Lierre Faiblement toxique
Les feuilles et les fruits peuvent irriter le système digestif, et causer de la diarrhée, des troubles respiratoires et, rarement, le coma et même la mort.

Lis (lis de Pâques, lis tigré, lis asiatique, hémérocalles et autres liliacées)
Très toxiques
Cause la défaillance rénale et la mort chez les chats. Les lis posent une menace grave pour les chats, car une petite quantité de feuille ingérée peut causer des troubles graves. Les vomissements, l’apathie et la perte d’appétit sont généralement les premiers symptômes. Le traitement devrait être administré sans tarder.
Nota : Le spathiphyllum et le calla appartiennent à d’autres familles.

les intoxications chez les animaux
Philodendron Modérément toxique
Cette famille de plantes (aracées) cause une irritation locale en raison de la présence de sels d’acide oxalique. L’ingestion des racines, des feuilles et des tiges peut irriter l’intérieur de la gueule, causer une salivation excessive et, parfois, de la diarrhée.

Poinsettia Faiblement à modérément toxique
Cette plante appartient à la famille des euphorbes. L’ingestion des feuilles cause généralement des indigestions mineures ou modérées, y compris une salivation excessive, des vomissements et de la diarrhée.

Raisins frais et secs Modérément toxique
Une grappe de raisin peut causer chez un chien de 20 Kg une insuffisance rénale aigue. Il est donc prudent d’éviter de laisser ces derniers en manger une quantité importante.

Rhododendron Modérément toxique
Ce sont surtout les feuilles qui peuvent causer de la douleur et de l’irritation au système digestif, des troubles cardiaques, des tremblements, et peut-être même des convulsions, le coma et la mort. Cette plante se trouve plus souvent à l’extérieur qu’à l’intérieur. 
 

AUTRES PLANTES TOXIQUES :

Aconit

Actée blanche

Actée rouge

Aloe vera

Anthurium

Aralis

Asclepiade

Azalée Rhododendron

Bourreau des arbres

Bouton d’or

Buddhist pine

Caladium

Cerisier de Jérusalem

Chèvrefeuille

Chou puant

Cigué maculée

Cotoneaster

Couronne d’épines

Cyclamen

Datura stramoina

Dieffenbachia

Digitale

Euphorbe cactus

Glaïeul

Gloire du matin
Gui
Herbe à dinde

Herbe à puce

Hydrangée

Iris
Jacinthe (bulbe)
Jonquille

Jusqulame noire

Lantana

Lanterne chinoise Physalis

Laurier rose

Lierre anglais

Lupin

Monstera

Morelle douce amère

Moutarde des champs

Muguet

Philodendron

Pied d’alouette

Piment décoratif (de Noël)

Plante prêcheur

Poinsettia

Pois de senteur

Pomme de terre(partie aérienne et germe)

Pothos Scindapsus aureus

Raison de couleuvre

Rhododendron

Rhubarge (feuille)

Ricin (graines)

Souci d’Eau

Sureau

Syngonium

Tabac

Verâtre vertHellebore blanc

Œillet

 

Centre antipoisons: http://www.poisoncentre.be/
Tél: 070 245 245

Les intoxications chez les animaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*