Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Traitement médical global des brûlures

Quels sont les effets d’une brûlure et les précautions médicales à prendre ?

 

urgences brulures

Douleur :urgences brûlures

Une brûlure provoque une douleur souvent intense (d’autant plus que la brûlure est superficielle). En revanche, si la brûlure est profonde, la douleur est moindre dans la mesure où les zones pourvues de récepteurs nerveux de la douleurs sont détruits.

Le traitement de la douleur passe par l’administration d’analgésiques comme des anti inflammatoires ou encore des dérivés morphiniques sous contrôle médical.

Formation d’ampoules et perte de liquides corporelles :urgences brûlures

Il est important de le pas détruire ces ampoules qui font parties du processus inflammatoire normal lors d’une brûlure.A ce titre, il faut éviter de mettre un bandage sur des ampoules.

Perte de protection du derme,de l’hypoderme :urgences brûlures

C’est hélas souvent la porte ouverte aux infections graves.Dans ce cas il y a lieu de mettre en place une couverture antibiotique à la fois par voie locale (crème ou pommade) mais aussi par voie générale (per os ou sous cutanées ou intraveineuse).

État de choc (conséquent à la perte liquidienne et/ou à la douleur et/ou à l’infection)

Dans ce cas, le vétérinaire placera votre animal sous perfusion (si l’accès veineux est immédiatement possible). L’état de choc est aussi caractérisé par une baisse de température, il y a lieu dans ce cas de lutter efficacement contre cette hypothermie (lampe,chauffage,bouillottes).

Complications respiratoires

Ces complications sont en général le résultat d’inhalation de gaz chauds ou de produits toxiques pouvant entraîner des lésions dans tout l’arbre respiratoire. La destruction de l’épithélium bronchique et les médiateurs de la réponse inflammatoire sont les modifications les plus importantes après inhalation de fumées. La manipulation de la réaction inflammatoire après inhalation représente une perspective thérapeutique lointaine.

-Oxygénation

L’apport d’oxygène doit être précoce, systématique et conséquent pour faire face à une hypoxie constante et à une augmentation de la demande en oxygène chez la victime brûlée.

-Ventilation non invasive

En cas d’hypoxie, l’application d’une pression positive sans intubation permet un recrutement alvéolaire, une réduction des atélectasies, une amélioration du travail ventilatoire et de l’hématose . Les troubles de conscience sont une contre-indication à cette technique. La percussion à haute fréquence est utilisable de manière non invasive pour faciliter les échanges pulmonaires et le drainage bronchique.

-Aérosol

L’humidification de l’air inhalé et les aérosols fluidifiants bronchiques (acétylcystéïne) permettent de pallier à la destruction de l’appareil muco-ciliaire . Les aérosols de broncho dilatateurs sont efficaces pour limiter le bronchospasme induit par les fumées.

L’incidence des lésions respiratoires est proportionnelle à l’étendue des lésions cutanées.La gravité de l’inhalation n’est en revanche pas corrélée à la surface cutanée brûlée. Des victimes sans lésion cutanée peuvent souffrir de brûlures respiratoires sévères.

En cas d’inhalation sévère, un tableau de détresse respiratoire s’installe et les signes cliniques sont graves d’emblée (dyspnée, encombrement voire œdème pulmonaire lésionnel), la fibroscopie retrouve une destruction muqueuse avec des suies abondantes (empoussièrement de l’arbre respiratoire). Un « traitement invasif » avec ventilation mécanique est nécessaire.

Vomissement,gastrite et ulcères digestifs

Ceci est souvent la conséquence du stress engendré par la situation, la douleur et les brûlures chez les animaux malades.Ceci disparaît au bout de quelques jours.Dans ce cas un traitement à base d’anti émétiques et de pansements gastriques peut être mis en place.

Complications tardives

Telles que : retard de cicatrisation,pertes fonctionnelles articulaires,musculaires,glandulaires,sphinctériennes…

www.brulures.be