Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

L’alimentation du lapin

L’alimentation du lapin

L’alimentation du lapin: Les 10 règles d’or pour les aliments frais chez le lapin

L'alimentation du lapin

1/ les végétaux doivent être frais. Il est préférable de les distribuer en deux prises afin qu’ils ne s’altèrent pas et que le lapin ne s’en gave pas.

2/ Les aliments doivent être à température ambiante lors de la distribution.

3/Laver les légumes pour les débarrasser d’éventuels résidus.

4/Ne jamais distribuer de végétaux mouillés ou humide. Essuyez les après nettoyage.

5/Déposer les végétaux dans une écuelle (lourde, en terre cuite ou céramique) pour que le lapin ne les souille pas.

6/Retirez les aliments abîmés ou fanés, notamment l’été, lorsque les chaleurs importantes les dégradent rapidement.

7/ Faites un apport progressif d’aliments frais à votre lapin pour habituer son tube digestif et la flore qui le compose.Incorporez un à un, les nouveaux aliments et en petite quantité.Observez les crottes du lapin pour voir si la digestion se déroule normalement ( cette adaptation doit se faire sur une période de 1 à 2 semaines).

Lorsqu’un jeune lapin ou un nouveau lapin arrive dans votre foyer, attendez un mois avant de lui donner des aliments frais. Une fois habitué, il pourra en consommer de façon croissante.

8/Diversifiez la ration d’aliments frais pour celle ci soit riche et variée. Mieux vaut donner trois ou quatre végétaux en petites quantité plutôt qu’un seul en grande quantité.

9/Ne donnez jamais de plantes d’ornement (ficus) ni de plantes cueillis sur le bord des routes, ou dans un jardin traité avec des herbicides ou autres pesticides.

10/ Ne jamais distribuer des végétaux en conserve ni congelés.

L'alimentation du lapin

L’alimentation du lapin: Les aliments frais chez le lapin

 

Ils sont essentiels dans la ration alimentaire du lapin. Il importe cependant de bien les choisir et de bien les distribuer afin d’éviter des troubles digestifs, parfois graves, qui sont souvent la conséquence d’erreurs.

L'alimentation du lapin

Les légumes et la verdure

Le lapin doit consommer une grande quantité d’herbe et de légumes qui apportent au lapin : des fibres nécessaires au transit du tube digestif, des vitamines et minéraux.Outre leur apport nutritif, la mastication de ces légumes favorise une bonne usure de dents.

Si votre lapin gambade dans votre jardin lors des beaux jours et qu’il mange des trèfles et des pissenlits, tenez en compte dans sa ration.Vous pouvez réaliser une transition en cueillant par exemple quelques trèfles et pissenlits et lui donner à l’intérieur en augmentant graduellement les doses (toute transition mal réalisée pourrait entraîner une diarrhée). Une fois la transition réalisée sans problème, vous pouvez lâcher votre lapin dans le jardin (éviter les heures où la rosée est encore présente sur l’herbe).

Les fruits

Les fruits peuvent être ajoutés à la ration mais en petites quantité (moins de 10% des aliments). Le lapin demeure un herbivore et non un frugivore. Les fruits en trop grande quantité risquent de perturber la flore du lapin ( le sucre peut provoquer des diarrhées et une production excessive de gaz dans les intestins) et de créer un embonpoint à votre lapin.

Les végétaux recommandés :

Brocolis (petites quantité), carotte,céleri, fanes de radis, batavia, salade romaine,courgette, endive, fanes de carotte, pissenlit (feuille), pomme,scarole,trèfle, plantain, haricot vert,persil, basilic, menthe, cerfeuil, banane (petites quantités)

Les végétaux à proscrire :

Amarante,avocat, belladone, chêne, choux, colchique, coquelicot, digitale, euphorbe, ficus, fougère,gland, hortensia, houx, laurier, marron, muguet, oignon, orchidée, oxalis, philodendron, pin, pomme de terre, sapin, yucca

http://www.nosnac.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*